Les nécropoles à crémation de Haute-Garonne, de la fin de l’âge du Bronze au premier âge du Fer

Les nécropoles à crémation de la Haute-Garonne sont mal connues, sauf exceptions. Cette notice est consacrée aux principaux sites fouillés.

1/ Blagnac : site : « Grand Noble 2 »

Nature du site : site funéraire

Mots-clefs : Premier âge du Fer ; crémation ; nécropole

La nécropole de Grand Noble 2 est située au cœur de la basse terrasse de la Garonne qui forme en rive gauche un vaste replat atteignant 4,5 km de large et culminant autour de 20 à 25 m au-dessus du cours actuel du fleuve. Cette nécropole a été découverte en 2005 à l’occasion des reconnaissances archéologiques de l’Inrap préalables à la réalisation de la future ZAC Andromède sur les communes de Blagnac et de Beauzelle. Cette nécropole se compose de 11 sépultures à crémation en dépôt secondaire en fosse. Aucun aménagement architectural supérieur n’a été identifié au niveau des tombes. Les dépôts de crémation étaient déposés dans des vases fermés par un plat retourné en guise de couvercle. Aucun objet métallique ni dépôt alimentaire n’a été découvert. Cette nécropole est datée entre la fin du VIIIe et le début du VIIe s. av. J.-C.

Bibliographie : PONS F., BRUXELLES L., GEORGES P., LAGARRIGUE A., 2008, Une nécropole protohistorique à incinération dans le Toulousain : le site de Grand Noble 2 à Blagnac (Haute-Garonne), Documents d’Archéologie Méridionale, 31, p. 153‑169.

 

EPMP-SAdroit-site-grand-noble-2Grand Noble 2 : Plan d’ensemble de la nécropole de Grand Noble 2. D’après Pons et al. 2008, fig. 2, p. 154

2/ Venerque : site : La Trinité

Nature du site : site funéraire

Mots-clefs : âge du Bronze final ; Premier âge du Fer ; crémation

Au lieu-dit la Trinité, P. Vié a découvert en 1956 quelques vestiges archéologiques qui pourraient se rapporter à une nécropole à crémation datée entre le Bronze final IIIb et le premier âge du Fer (IXe-VIIe s. av. J.-C.).

Bibliographie : MÜLLER A. 1978, Le champ d’urnes de la Trinité à Venerque, Pallas revue d’études antiques, XXV, p. 107‑109.

 

3/ Ondes : site : La Barthole

Nature du site : site funéraire

Mots-clefs : Premier âge du Fer ; crémation

Le site a été découvert en 1957-1958 par André Soutou sur la rive droite de la Garonne, au lieu-dit la Barthole. Ce sont des travaux agricoles qui ont révélé la présence d’une nécropole à crémation. En 1957, A. Soutou effectua des sondages sur le site qui permirent de découvrir deux sépultures à crémation datées du VIIe siècle avant J.-C.

Bibliographie : MASSENDARI J. 2006, La Haute-Garonne (31). Hormis le Comminges et Toulouse, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Maison des sciences de l’Homme, Paris, (Carte archéologique de la Gaule, 31/1), 2006.

 

4/ Toulouse : site : Place des Carmes

Nature du site : gisement funéraire

Mots-clefs : Premier âge du Fer ; crémation

La nécropole se situe en plein cœur de l’agglomération toulousaine, à l’emplacement de la Place des Carmes. Trois tombes à crémation ont été découvertes en 2002 par l’Inrap à l’occasion du chantier de la station de métro Carmes et attestent de la présence d’une nécropole à crémation. Les informations concernant l’architecture funéraire sont très limitées mais la disposition des vases à l’intérieur des fosses permet d’induire la présence de creusements circulaires. Les restes humains brûlés sont déposés dans un vase cinéraire recouvert par un plat en guise de couvercle. Deux tombes sont pourvues de mobilier métallique : un scalptorium et deux couteaux. Ces vestiges sont attribuables aux VIIIe et VIIe s. av. n. è.

Bibliographie : PONS F., LAGARRIGUE A., BOUDARTCHOUK J.-L., 2005, Découverte de tombes protohistoriques à incinération Place des Carmes à Toulouse (Haute-Garonne), Documents d’Archéologie Méridionale, 28, p. 61‑69.

 

 

EPMP-SAdroit-site-carmesCarmes : Mobilier des tombes 1 et 2. D’après Pons et al. 2005, fig. 7, p. 65.

 

5/ Buzet-sur-Tarn

Nature du site : site funéraire

Mots-clefs : Premier âge du Fer ; crémation

En 1879, Emile Cartailhac signale la présence d’une nécropole à crémation en un lieu indéterminé du territoire communal. Des céramiques décorées sont signalées ainsi que plusieurs objets métalliques (épingle en bronze à tête enroulée, boucle d’oreille rubanée en bronze, objets en fer). Cette nécropole est datée entre 650-520 av. J.-C.

Bibliographie : CARTAILHAC E. 1879, Note sur l’archéologie préhistorique du département du Tarn, Matériaux pour l’Histoire primitive et naturelle de l’Homme, XV, p. 481‑499 ; MASSENDARI J. 2006, La Haute-Garonne (31). Hormis le Comminges et Toulouse, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Maison des sciences de l’Homme, Paris, (Carte archéologique de la Gaule, 31/1), 2006.

 

6/ Bordes-de-Rivière : site : Le Labet

Nature du gisement : gisement funéraire.

Mots-clefs : tumulus, structure périphérique de galets, Premier âge du Fer

En 1878, Julien Sacaze, H. Martin et Emile Cartailhac fouillèrent une trentaine de tumulus constitués d’une structure périphérique de galets (entre 1 et 10 m de diamètre) qui contenaient des vases avec des restes humains brûlés, leur couvercle et quelques objets métalliques (une pointe de lance, un arc de fibule, une épingle, des anneaux et des perles en bronze, des bracelets en fer à tampons et un bracelet en bronze à tampons sont mentionnés).

Bibliographie : JOULIN L.1912, Les sépultures des âges protohistoriques dans le sud-ouest de la France, Revue Archéologique, XIX, 1, p. 1‑59 et 235‑254.

 

7/ Cazaux-Layrisse : site : Baren

Nature du gisement : gisement funéraire.

Mots-clefs : tumulus ; enclos circulaire de pierres ; ciste

Nécropole connue par la publication de Léon Coutil mais certainement prospectée avant par M. Gourdon. Tumulus constitués d’une structure périphérique de pierres partiellement enfoncées dans la terre ; au centre, une ciste à environ 0,40 m de profondeur du sol, contenant les restes de la crémation avec une urne biconique ou à panse globulaire avec ou sans pied. Le mobilier est similaire à celui découvert sur le site funéraire du Premier âge du Fer d’Arihouat à Garin.

Bibliographie : COUTIL L. 1932, Le Musée Archéologique de Luchon, Bulletin de la Société Préhistorique Française, 10, p. 471-474.

 

8/ Auterive : site : « Collège Vieux »

Nature du gisement : gisement funéraire.

Mots-clefs : Premier âge du Fer ; crémation

En 1960, du mobilier provenant d’une nécropole à crémation est mis au jour par Louis Latour, au lieu-dit Collège Vieux. Il s’agit de quatre vases ainsi que des fragments d’une épée à antennes droites en fer. Cette nécropole est datée entre 520 et 425 av. J.-C.

Bibliographie : MASSENDARI J. 2006, La Haute-Garonne (31). Hormis le Comminges et Toulouse, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Maison des sciences de l’Homme, Paris, (Carte archéologique de la Gaule, 31/1), 2006.

 

9/ Benque-Dessous-et-Dessus : site : Espiau

Nature du gisement : site funéraire

Mots-clefs : tumulus ; enclos circulaire de pierres ; ciste

Au Mailh de Soupène, quatre cercles de pierres (diamètre 1,6 m à 3 m) ont été fouillés à à l’ouest de l’habitat de hauteur du Castéra, à une distance variant entre 200 et 400 m. Un groupe de dix tumulus circulaires (1,2 m à 6 m de diamètre) est implanté au Clot deth Couseillot. Cet ensemble est placé sur un vieil itinéraire pastoral, à proximité d’une source aujourd’hui captée. Les cercles sont simples ou doubles et contenaient une ou plusieurs cistes. Ces dernières, en dalles de schiste, mesuraient environ 50 cm de côté et étaient enfouies à 30 ou 35 cm de profondeur. Elles contenaient un ou plusieurs vases ainsi que du mobilier funéraire. Possible confusion entre Benque et Espiau, il s’agit peut-être des mêmes gisements funéraires.

Bibliographie : GOURDON M. 1876, Les tumuli de Benqué, Matériaux pour l’Histoire de l’Homme, VII, p. 295-297 et 500-504.

 

10/ Cintegabelle : sites : Mongendre et Espalmade

Nature du gisement : site funéraire

Mots-clefs : Premier âge du Fer ; enclos circulaires ; crémation

Au niveau de la basse plaine de l’Ariège, le site domine d’une dizaine de mètres la rivière qui s’écoule 1 km plus au nord. Il a été découvert lors de diagnostics d’une carrière en 2004 par l’Inrap. Quinze tombes à crémation en fosses ont été fouillées et le nombre de sépultures du site est estimé entre 60 et 100. La présence d’enclos circulaires est attestée pour au moins 7 tombes (T. 1, 3, 6, 8, 11, 13 et 15). Le diamètre de ces aménagements est de 5 à 5,50 m en moyenne. La présence d’un entourage de plan quadrangulaire est signalée.

Bibliographie : MASSAN P, PONS F., LAGARRIGUE A., ONÉZIME O., CALLÈDE F., MESSAGER F. 2004, Extension d’une carrière à Mongendre et Espalmade, commune de Cintegabelle (Haute-Garonne), D. F. S. de sondage-diagnostic, Toulouse, SRA Midi-Pyrénées, 22 p.

 

11/ Saint-Martory : site : Aouïdas sud

Ce site a été découvert par l’Inrap au cours de diagnostics réalisés dans le cadre d’un projet d’exploitation d’une gravière en 2012. Le nombre de sépultures est estimé à 300 sur une superficie de près de 8500 m2. La présence d’enclos circulaires est signalée. Le mobilier céramique est du Premier âge du Fer (VIIIe-VIe s. av. J.-C.).

Bibliographie : PANCIN S. 2012, Aouïdas sud, Saint-Martory, Haute-Garonne (31), Bilan scientifique 2012, SRA Midi-Pyrénées, p. 89-90.


-- Download Les nécropoles à crémation de Haute-Garonne, de la fin de l'âge du Bronze au premier âge du Fer as PDF --